minirationnel

TEST Sommes-nous vraiment rationnels ? (spoiler: non)

TEST: Sommes-nous vraiment rationnels ?

 

Comme tout le monde, nous avons tendance à nous considérer comme plus malin que la moyenne, et pourtant, s'il y a bien une chose que j'ai réalisé en m'intéressant au scepticisme, c'est que nous surestimons grandement nos capacités.

 

Il n'y a pas à dire, nous nous débrouillons très bien en général. Nous savons par exemple évaluer la pertinence d'une information de façon rationnelle, ou juger un danger instinctivement,  mais notre cerveau n'est pas infaillible pour autant. En fait, il est même assez facile à manipuler, beaucoup plus qu'on pourrait le penser en tout cas.

Nous allons tenter de l'illustrer avec les questions qui vont suivre, bien entendu, il s'agit surtout de nous amuser, mais gardons en tête qu'il serait tout autant facile d'utiliser ces biais pour nous influencer dans des sujets plus épineux.. en fait, on peut même dire que les gens ne s'en privent pas.

 


Question 1

C’est un test de quizz 🙂

homersinge

Afficher les explications ?
Dans l'étude originale (Stanovich et Toplak, 2002, p203) 86% des sujets répondaient "ne peut être déterminé" , et pourtant, ce n'est pas la bonne réponse !

Ils étaient en fait seulement 9% à avoir répondu "oui", mais pourquoi ça ?

 

schemamarguerite

Biquette est une chèvre.
Poly ne l'est pas.
Si Marguerite est une chèvre, elle regarde Poly, la réponse est donc oui.
Si Marguerite n'est pas une chèvre, Biquette la regarde, la réponse est donc oui

 

Pour Stanovich, c'est une illustration du "fully disjunctive reasoning", c'est à dire la capacité de prendre en compte l'ensemble des éléments afin de répondre à un problème. Bien que tout le monde le fasse sans difficulté en temps normal, c'est le fait d'avoir ajouté l'option "ne peut être précisé" qui a induit les gens en erreur.

 


futuramaskeptic

Question 2

Prêt ?

Afficher les explications ?
Ces questions viennent du prix nobel Shane Frederick, dans son étude (Frederick, 2005, p29) seulement 17% des sujets répondaient correctement aux trois questions.

frederick_cognitive_reflection_decision_making

 

Mais quelles étaient les bonnes réponses au fait ?

  • La batte ne coûte pas 10€. Si c'était le cas, alors la chèvre (batte+100€) coûterait 110€ à elle seule. La bonne réponse était donc 5€. (batte + chèvre = 110€ → batte + (batte+100€) = 110€ → batte = 5€)
  • Il ne faut pas 100 minutes pour produire 100 litres de lait. Si 5 chèvres, en 5 minutes, produisent 5 litres, alors 1 chèvre produit 1L en 5 minutes. Si on a 100 chèvres, on obtient 100L, toujours en 5 minutes !
  • 50% des chèvres ne meurent pas en 4 heures. Si c'était le cas, alors la totalité du troupeau serait mort (50%*2) l'heure suivante. La bonne réponse était donc 7 heures.

 

Ces résultats signifient-ils que les 17% à avoir correctement répondus sont les plus intelligents ? Heu... S'il y a bien une corrélation, ce n'est pas avec l'intelligence qu'il faut la trouver, mais plutôt avec la patience. C'est à dire l'attitude à être plus enclin à réfléchir avant de donner sa réponse.

Autre curiosité, les personnes ayant eu le taux d'erreur le plus élevé sont également celles qui ont trouvé le test le plus facile.


Question 3

Prêt ?

docteurnul-1

Afficher les explications ?
Ce problème vient d'une étude (Casscells, Schoenberger, & Grayboys, 1978) qui avait jeté un véritable pavé dans la marre à son époque.

Alors que 60 étudiants de la Harvard Medical School étaient interrogés, le taux de réussite n'a été que de... 18% !

Pire encore, la moitié des interrogés ont répondu "95%", ce qui revenait à multiplier la fiabilité du test par 47 ! Ces étudiants connaissaient pourtant parfaitement le théorème de Bayes qui était nécessaire à la résolution de ce problème.
 
 
Mais au fait, pourquoi est-ce que c'est faux, cela semblait plutôt logique ?

  • Nous savons que la maladie touche 1 chèvre sur 1000, ce qui concrètement correspond à ceci :

bayes_chevre_1

  • Cependant, la chèvre malade n'est pas la seule à se faire dépister, il y en a 999 autres !
  • Et dans ce cas, il ne faut pas oublier que le taux d'erreur du test est de 5%, ce qui fait qu'environ 50 chèvres saines sont reconnues positives :

bayes_chevre_2

  • Nous avons donc 1 chèvre malade déclarée positive.
  • Et 50 chèvres saines déclarées positives :

bayes_chevre_3

Autrement dit, si la chèvre est positive, il y a 1 chance sur 50 qu'elle soit réellement malade, soit 2% !
 
 

Un petit test en conditions réelles pour la route ?

Les chiffres qui vont suivre sont des approximations, cependant, cela ne change rien au raisonnement :
 

Prêt ?

La réponse complète est ici.

lisa_skeptic

Question 4

Prêt ?

Afficher les explications ?
Cette célèbre question a été mise au point par Wason à la fin des années 60 dans différentes études.

La plupart des personnes échouaient à trouver les réponses adaptées, le taux de réussite n'était que de 4%, et celui-ci ne dépassait presque jamais les 10% lors des (nombreuses) réplications.

Une des explications probables à ce faible taux de réussite pourrait être le biais de confirmation, c'est celui qui consiste à chercher à prouver que son hypothèse est la bonne (d'où le choix de la carte "5") alors que la stratégie la plus pertinente serait plutôt de chercher à la contredire.

Cependant, ce problème reste abstrait.  D'autres études ont reformulé la question pour la rendre plus concrète, en parlant d'âge et de bière par exemple, et dans ce cas,  le taux de réussite explose à 57% !

 
 
Et sinon, quelles sont les bonnes réponses ?

  • La carte D est nécessaire, si le chiffre derrière n'est pas un 5, cela contredit la règle.
  • La carte K n'est pas nécessaire, elle n'a rien à voir avec le problème qui ne concerne que "D".
  • La carte 7 est nécessaire, si la lettre derrière est un D, cela contredit la règle.
  • La carte 5 n'est pas nécessaire, si la lettre derrière n 'est pas un D, cela ne contredit pas la règle.

 
Les bonnes réponses étaient donc D et 7.

Question 5

Prêt ?

zoelberk

Afficher les explications ?
Cette question est en apparence très simple, mais pourtant l'étude (Topla, West, Keith, Stanovichde, 2011) dont elle est tirée montre que seuls 36,1% des sujets arrivent à la résoudre.

Pour tout dire, elle n'est peut-être pas si simple que ça... il est instinctif de penser que le traitement est efficace, non seulement par principe, c'est un traitement après tout, mais également parce que le nombre de chèvres sauvées est très important (200) tandis que le nombre de chèvres sauvées par l'absence de traitement est assez faible (75).

Cependant, raisonner ainsi, c'est tomber dans un biais d'échantillonnage.

  • Si 200 chèvres sont bien sauvées dans le premier traitement, il faut prendre en compte la taille totale de l'échantillon qui est de 300. Il y a donc 2 chèvres sauvées pour 1 chèvre malade.
  • Si 75 chèvres seulement sont sauvées sans le traitement, il faut prendre en compte la taille totale de l'échantillon qui est de 100. Il y a donc 3 chèvres sauvées pour 1 chèvres malade.

Conclusion

Bien entendu, la plupart des mécanismes utilisés ci-dessus pour nous tromper sont également les même qui nous permettent de répondre correctement dans l'écrasante majorité des cas. Nous ne sommes pas des machines à erreur, loin de là ! Mais cela ne nous empêche pas de complètement dérailler de temps à autres, on se fait tous avoir, et il n'y a pas forcément grand chose à y faire, si ce n'est au minimum d'en être conscient.

 

Et n'oublions pas qu'en dehors des petits problèmes rigolos à base de chèvres, les conséquences peuvent être bien moins drôles.

  • Le biais de la question 3 est un véritable problème d'actualité. Le dépistage systématique du cancer du sein sans avis médical peut avoir des conséquences terribles.
  • Le biais de la question 4 est sans double le plus terrible de tous, c'est parce que nous ne cherchons qu'à confirmer nos propres croyances que les autres semblent toujours avoir tort, et c'est également la même raison qui explique pourquoi les autres pensent que nous avons toujours tort...
  • Le biais de la question 5 induit une vision totalement déformée de la réalité. 60% des personnes se sont trompées en choisissant le mauvais traitement alors que les données étaient simples, pourtant, dans la réalité, ce sont souvent elles qui choisissent leur propre traitement.

 

 


PS : Il s'agit du premier billet, c'est en quelques sortes le "pilote" de ce blog. N'hésitez pas à me donner vos réactions en commentaires et sur Facebook, toute remarque est la bienvenue. 🙂


 

 

edit (09/10/2016) : amélioration du réalisme de la question 1 avec l'utilisation d'un véritable générateur de noms des chèvres.

Lune : une information super extra sensationnaliste !
 
"Si je ne peux même pas faire confiance ...
Lune : une information super extra sensationnaliste !
Tir de missile en Corée : des journaux frôlent le ridicule !

Un missile nord-coréen s'est écrasé à ...
Tir de missile en Corée : des journaux frôlent le ridicule !
Journaliste Simulator

Que vous ayez un jour rêvé de posséder une carte de presse, d'avaler des cafés ...
Journaliste Simulator
Votre conjoint vous a offert des roses ? Ne les mangez surtout pas !

Le sujet des pesticides risque ...
Votre conjoint vous a offert des roses ? Ne les mangez surtout pas !
Mère Teresa, canonisée par le pape... et les médias !
 
Le 4 septembre dernier, une information a monopolisé ...
Mère Teresa, canonisée par le pape.. et les médias.
Les OGM sont-ils cancérigènes ?

Qu'ils soient dangereux ou innocents, le débat sur les OGM constitue ...
Les OGM sont-ils cancérigènes ?
Le retour des ondes tueuses

La ville de Paris vient d'annoncer une nouvelle réglementation encore ...
Le retour des ondes tueuses

Les OGM sont-ils cancérigènes ?

Les OGM sont-ils cancérigènes ? Qu'ils soient dangereux ou innocents, le débat sur les OGM constitue un excellent entrainement à…
Lire la suite

Un ministre Nord-Coréen exécuté par un missile tiré à partir d’un sous-marin, vraiment ?

Un ministre Nord-Coréen exécuté par un missile, vraiment ?   Le 13 mai 2015, une rumeur dantesque a commencé a…
Lire la suite

Attention : les saumons bio respectent les normes !

Attention : les Saumons bio respecteraient les normes !   Il y a un peu plus d'un mois, les médias…
Lire la suite

TEST : Avez-vous l’esprit critique ? (Vraiment ?)

Avez vous l'esprit critique ?   L'esprit critique n'est clairement pas une denrée rare, nous en avons tous et nous…
Lire la suite



Owiii ! Rejoins-nous ! →

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

← Merci !


    • Tom Tom
    • 9 février 2017
    Répondre

    votre explication à la réponse 3 est un poil fausse mathématiquement… En effet, il y a 1 chèvre sur 1000 malade et donc 999 pas malades. Le test donne un positif faux dans 5% des cas, il y a donc sur un troupeau de 1000 bêtes parfaitement représentatif, 0.05 *999, soit 49.95 chèvres saines avec un test positif et 1 chèvre avec un vrai test positif. Donc, il y a 1 chance sur 49.95 que la chèvre soit vraiment malade soit 2.02% (env.). Je pinaille et l’explication correcte risque d’apporter plus de confusion qu’autre chose… mais la bonne réponse pourrait donner une réponse juste 😉

    • Djingo
    • 17 décembre 2016
    Répondre

    Question 3: Désolé. J’ai encore fait tout faux. Le problème vient de nouveau de l’induction d’une distortion, causée par l’injection d’une ambiguité cette fois dans l’énoncé des réponses du QCM. Vous parlez de « logique » ? Or il me semble qu’en « logique », … « probablement oui », … et … « probablement non », … signifie la même chose: … « probablement. ». Remarquez le « . » immédiatement à la suite du mot « probablement », signifiant … « une fin » de la description de l’idée exprimée, donc, que rajouter quoique ce soit d’autre est superflu et dénature, et corrompt … le sens même du mot … « probablement ». Et, … il me semble qu’en « logique », … « probablement » signifie … « ni oui, ni non », … donc « on ne peut pas le déterminer », puisqu’il n’y a pas de certitude, à moins qu’il ne faille considérer une définition à géométrie variable du mot … « déterminer », ce qu’abhorre la « logique », à l’exception peut-être de la « logique floue » dont l’une des caractéristiques est d’être « inexacte ». En résumé, les trois réponses que vous proposez pour répondre à votre question veulent dire … exactement … la même chose, et sont, … ou bien toutes les 3 justes, ou bien toutes les 3 fausses.

    • Djingo
    • 17 décembre 2016
    Répondre

    Question 1. Ce n’est pas « le fait d’avoir ajouté l’option « ne peut être précisé » qui m’a induit en erreur. C’est le fait d’avoir écrit « Biquette est une chèvre, Poly ne l’est pas. » … à la ligne … ET … en italique, dénaturant par là « l’égalité » des deux propositions de votre énoncé, … ET, … le fait d’avoir enoncé votre question sur la même ligne que la deuxième proposition … ET … en gras. Bref, des distortions multiples induites par … des ambiguïtés que vous avez injectées … avec des effets de style graphiques superflus, donc nuisibles au raisonnement. Désolé, je ne connais pas le nom du chercheur qui a décrit cet effet-là.

    • Guigs
    • 15 novembre 2016
    Répondre

    Bonjour, le quizz ne fonctionne pas du tout…!
    Quand je clique sur « Démarrer le quizz » absolument rien ne se passe…

      • Vindinum
      • 15 novembre 2016
      Répondre

      Merci ! Je n’avais pas remarqué ce bug.

      Voilà, c’est rafistolé 🙂

    • Vivien
    • 7 novembre 2016
    Répondre

    Bonjour, et merci pour ce billet très intéressant. Cependant je suis assez critique (d’un point de vue pédagogique et mathématique/logique) sur vos explications des bonnes réponses à l’ensemble de questions 2, voir détails ci-dessous. (pour les points 1 et 3, c’est peut-être du coupage de cheveux en quatre, mais pour le point 2, ça me semblerait intéressant de corriger) Je me permets de vous faire un long commentaire qui détaille ce qui me dérange, en espérant que vous apprécierez la critique constructive.

    1.  » La batte ne coûte pas 10€. Si c’était le cas, alors la chèvre (batte+100€) coûterait 110€ à elle seule. La bonne réponse était donc 5€. »
    La plupart des gens font l’erreur en répondant 10€, mais ce n’est pas parce que la bonne réponse n’est pas 10€ que vous pouvez convaincre les gens sans explication que la bonne réponse est 5€! (à moins que la question ait été un QCM avec seulement les choix 5 ou 10€).
    Je pense qu’ici il faut soit « deviner » que c’est 5€, et ensuite le vérifier (« ah oui ça marche, car 5 + (5+100) = 110 ») ; soit le prouver en résolvant une petite équation: batte + (batte+100) = 110, donc 2*batte+100=110, donc 2*batte=10 et batte = 5. (comme c’est une équation assez simple, ça doit même être possible de la mettre en mots, et ainsi éviter de déclencher l’allergie aux maths de beaucoup de gens 😉

    2. « Il ne faut pas 100 minutes pour produire 100 litres de lait. Le temps n’a aucune influence sur la production, et si c’était le cas, alors 5 chèvres suffiraient à produire 100 litres en 100 minutes. La bonne réponse était donc 5 minutes. »

    En plus du problème précédent (vous n’expliquez pas comment trouver la solution), il y a un contresens me semble-t-il. Vous écrivez que le temps n’a aucune influence sur la production… Je ne suis pas chèvrologue, mais il me semblerait normal que le temps ait une influence sur la production! (ça m’étonnerait que chaque chèvre donne 5L en 5 min et puis ne donne plus jamais de lait toute sa vie!) Et vu l’énoncé de la situation, rien n’empêcherait même de penser qu’effectivement « 5 chèvres suffiraient à produire 100 litres en 100 minutes » (si ce sont de très grosses chèvres et qu’elles ne sont pas « vidées » après avoir donné 5L)… Mais ce n’est pas la question ici, car on veut maintenant produire 100L avec _100_ chèvres. Le mieux est peut-être de tout ramener à une seule chèvre: si 5 chèvres, en 5 minutes, produisent 5 litres de lait, alors on peut dire que dans ces 5 min, chaque chèvre produit 1L. Donc si on a 100 chèvres, on peut obtenir 100L toujours en 5 min.
    Si on voulait produire davantage (par exemple 200L avec 100 chèvres), la réponse serait plus difficile à donner car on ne sait pas si la chèvre continue à produire de manière linéaire (cas « idéal », qui donnerait une réponse de 10min), ou si comme vous dites « le temps n’a aucune influence sur la production » (auquel cas la réponse serait « jamais »!); la réalité est probablement entre les deux.

    3. « 50% des chèvres ne meurent pas en 4 heures. Si c’était le cas, alors la totalité du troupeau serait mort (50%*2) l’heure suivante. La bonne réponse était donc 7 heures. »

    Même chose, vous n’expliquez pas comment on arrive à la solution, vous dites seulement pourquoi la réponse « naïve » est fausse et vous concluez de manière très incomplète que « la bonne réponse est donc 7h ». On pourrait dire qqch comme: Toutes les heures, le nombre de décès double. Donc, en remontant le temps, cela signifie qu’à l’heure précédente d’une heure donnée, il y avait 2 fois moins de décès. Donc si la totalité du troupeau est mort à t=8h, la moitié du troupeau était mort à t=7h.

      • Vindinum
      • 9 novembre 2016
      Répondre

      Bonjour, et merci d’avoir pris le temps de commenter avec autant d’attention 🙂

      Pour commencer: toutes mes félicitations, vous avez en effet réussi à me démasquer ! Il ne s’agissait pas de 5 chèvres -elles sont incapables de suivre une telle cadence- mais bien de 5 vaches Holstein déguisées en chèvres ! Je pensais que mon tour de passe-passe passerait inaperçu, mais s’était sans compter votre lecture trop attentive… Toutes mes excuses, mon intention n’était aucunement de nuire, mais seulement de donner une belle image des caprines. J’espère que vous aurez la force de continuer à suivre ce blog malgré-tout.
      Voici la nouvelle version de l’explication :  » Il ne faut pas 100 minutes pour produire 100 litres de lait. Si 5 chèvres, en 5 minutes, produisent 5 litres, alors 1 chèvre produit 1L en 5 minutes. Si on a 100 chèvres, on obtient 100L, toujours en 5 minutes !  » cela semble t-il plus correct ?

      Concernant le point 1) j’ai ajouté l’équation en guise d’explications, c’est un assez brute, mais cela devrait aider à la réflexion tout en restant « lisible ». Par contre, j’ai laissé le point 3) inchangé étant donné que cette question me semblait vraiment très simple.

      Sinon, pour m’expliquer rapidement, même si je pense que vous l’avez déjà compris, l’objectif de cet article était de vulgariser certaines études en psychologie tout en essayant d’être le plus synthétique possible. Autrement dit, je ne voulais pas décourager le lecteur peu motivé avec des explications trop longues. Je suis donc parti dans l’idée qu’épingler la réponse « naïve » donnerait les clés pour trouver la solution par soi-même. Ceci-dit, pour le prochain article, je pense que j’adopterai plusieurs niveau de réponses, une simpliste, et une plus détaillée. 🙂

        • Vivien
        • 30 janvier 2017
        Répondre

        Merci d’avoir pris le temps de me répondre (je viens juste de revenir sur le site à l’occasion de votre nouvel article). Et merci d’avoir fait quelques modifications! Bravo et bonne continuation pour votre travail.

    • Ewen Goisot
    • 7 novembre 2016
    Répondre

    Bonjour,

    pour la partie 2 de la question 2, ça ne serait pas plutôt « en minutes » que « sans unité »?
    Sinon je serais tenté de répondre « 300 » en secondes par exemple.
    Même si ça parait évident à beaucoup, ça serait plus rigoureux et plus « homogène ».

    sinon j’aime bien vois questions, même si elles sont relativement connues par certains.

      • Vindinum
      • 7 novembre 2016
      Répondre

      Bonjour, et merci pour cette remarque.

      C’est effectivement plus logique formulé ainsi, j’ai remplacé par « répondre en minutes » tout simplement 🙂
      Et c’est vrai que certaines questions sont assez connues, mais n’hésitez pas à consulter les sources si cela vous intéresse, il y a souvent d’autres variantes dans les études. (surtout la dernière citée)

    • Didier Cabon
    • 24 octobre 2016
    Répondre

    Passionnant. Même en prenant le temps de réfléchir, les biais sont là ! Ce test est d’une autre teneur que les « seuls 3% de génies on réussi » !!

      • Vindinum
      • 27 octobre 2016
      Répondre

      Bonjour, et merci beaucoup pour vos encouragements 🙂

      Je suis heureux que cet article vous ait plu, j’espère que vous lirez les suivants. (d’autres tests sont en préparation, et seuls les 3% les plus intelligents les réussiront !)

    • Rémi
    • 21 octobre 2016
    Répondre

    Merci, c’est toujours utile de remettre en question nos certitudes !

      • Vindinum
      • 21 octobre 2016
      Répondre

      Mais en êtes-vous certain ? :p



Laisser un commentaire



    • Tom Tom
    • 9 février 2017
    Répondre

    votre explication à la réponse 3 est un poil fausse mathématiquement… En effet, il y a 1 chèvre sur 1000 malade et donc 999 pas malades. Le test donne un positif faux dans 5% des cas, il y a donc sur un troupeau de 1000 bêtes parfaitement représentatif, 0.05 *999, soit 49.95 chèvres saines avec un test positif et 1 chèvre avec un vrai test positif. Donc, il y a 1 chance sur 49.95 que la chèvre soit vraiment malade soit 2.02% (env.). Je pinaille et l’explication correcte risque d’apporter plus de confusion qu’autre chose… mais la bonne réponse pourrait donner une réponse juste 😉

    • Djingo
    • 17 décembre 2016
    Répondre

    Question 3: Désolé. J’ai encore fait tout faux. Le problème vient de nouveau de l’induction d’une distortion, causée par l’injection d’une ambiguité cette fois dans l’énoncé des réponses du QCM. Vous parlez de « logique » ? Or il me semble qu’en « logique », … « probablement oui », … et … « probablement non », … signifie la même chose: … « probablement. ». Remarquez le « . » immédiatement à la suite du mot « probablement », signifiant … « une fin » de la description de l’idée exprimée, donc, que rajouter quoique ce soit d’autre est superflu et dénature, et corrompt … le sens même du mot … « probablement ». Et, … il me semble qu’en « logique », … « probablement » signifie … « ni oui, ni non », … donc « on ne peut pas le déterminer », puisqu’il n’y a pas de certitude, à moins qu’il ne faille considérer une définition à géométrie variable du mot … « déterminer », ce qu’abhorre la « logique », à l’exception peut-être de la « logique floue » dont l’une des caractéristiques est d’être « inexacte ». En résumé, les trois réponses que vous proposez pour répondre à votre question veulent dire … exactement … la même chose, et sont, … ou bien toutes les 3 justes, ou bien toutes les 3 fausses.

    • Djingo
    • 17 décembre 2016
    Répondre

    Question 1. Ce n’est pas « le fait d’avoir ajouté l’option « ne peut être précisé » qui m’a induit en erreur. C’est le fait d’avoir écrit « Biquette est une chèvre, Poly ne l’est pas. » … à la ligne … ET … en italique, dénaturant par là « l’égalité » des deux propositions de votre énoncé, … ET, … le fait d’avoir enoncé votre question sur la même ligne que la deuxième proposition … ET … en gras. Bref, des distortions multiples induites par … des ambiguïtés que vous avez injectées … avec des effets de style graphiques superflus, donc nuisibles au raisonnement. Désolé, je ne connais pas le nom du chercheur qui a décrit cet effet-là.

    • Guigs
    • 15 novembre 2016
    Répondre

    Bonjour, le quizz ne fonctionne pas du tout…!
    Quand je clique sur « Démarrer le quizz » absolument rien ne se passe…

      • Vindinum
      • 15 novembre 2016
      Répondre

      Merci ! Je n’avais pas remarqué ce bug.

      Voilà, c’est rafistolé 🙂

    • Vivien
    • 7 novembre 2016
    Répondre

    Bonjour, et merci pour ce billet très intéressant. Cependant je suis assez critique (d’un point de vue pédagogique et mathématique/logique) sur vos explications des bonnes réponses à l’ensemble de questions 2, voir détails ci-dessous. (pour les points 1 et 3, c’est peut-être du coupage de cheveux en quatre, mais pour le point 2, ça me semblerait intéressant de corriger) Je me permets de vous faire un long commentaire qui détaille ce qui me dérange, en espérant que vous apprécierez la critique constructive.

    1.  » La batte ne coûte pas 10€. Si c’était le cas, alors la chèvre (batte+100€) coûterait 110€ à elle seule. La bonne réponse était donc 5€. »
    La plupart des gens font l’erreur en répondant 10€, mais ce n’est pas parce que la bonne réponse n’est pas 10€ que vous pouvez convaincre les gens sans explication que la bonne réponse est 5€! (à moins que la question ait été un QCM avec seulement les choix 5 ou 10€).
    Je pense qu’ici il faut soit « deviner » que c’est 5€, et ensuite le vérifier (« ah oui ça marche, car 5 + (5+100) = 110 ») ; soit le prouver en résolvant une petite équation: batte + (batte+100) = 110, donc 2*batte+100=110, donc 2*batte=10 et batte = 5. (comme c’est une équation assez simple, ça doit même être possible de la mettre en mots, et ainsi éviter de déclencher l’allergie aux maths de beaucoup de gens 😉

    2. « Il ne faut pas 100 minutes pour produire 100 litres de lait. Le temps n’a aucune influence sur la production, et si c’était le cas, alors 5 chèvres suffiraient à produire 100 litres en 100 minutes. La bonne réponse était donc 5 minutes. »

    En plus du problème précédent (vous n’expliquez pas comment trouver la solution), il y a un contresens me semble-t-il. Vous écrivez que le temps n’a aucune influence sur la production… Je ne suis pas chèvrologue, mais il me semblerait normal que le temps ait une influence sur la production! (ça m’étonnerait que chaque chèvre donne 5L en 5 min et puis ne donne plus jamais de lait toute sa vie!) Et vu l’énoncé de la situation, rien n’empêcherait même de penser qu’effectivement « 5 chèvres suffiraient à produire 100 litres en 100 minutes » (si ce sont de très grosses chèvres et qu’elles ne sont pas « vidées » après avoir donné 5L)… Mais ce n’est pas la question ici, car on veut maintenant produire 100L avec _100_ chèvres. Le mieux est peut-être de tout ramener à une seule chèvre: si 5 chèvres, en 5 minutes, produisent 5 litres de lait, alors on peut dire que dans ces 5 min, chaque chèvre produit 1L. Donc si on a 100 chèvres, on peut obtenir 100L toujours en 5 min.
    Si on voulait produire davantage (par exemple 200L avec 100 chèvres), la réponse serait plus difficile à donner car on ne sait pas si la chèvre continue à produire de manière linéaire (cas « idéal », qui donnerait une réponse de 10min), ou si comme vous dites « le temps n’a aucune influence sur la production » (auquel cas la réponse serait « jamais »!); la réalité est probablement entre les deux.

    3. « 50% des chèvres ne meurent pas en 4 heures. Si c’était le cas, alors la totalité du troupeau serait mort (50%*2) l’heure suivante. La bonne réponse était donc 7 heures. »

    Même chose, vous n’expliquez pas comment on arrive à la solution, vous dites seulement pourquoi la réponse « naïve » est fausse et vous concluez de manière très incomplète que « la bonne réponse est donc 7h ». On pourrait dire qqch comme: Toutes les heures, le nombre de décès double. Donc, en remontant le temps, cela signifie qu’à l’heure précédente d’une heure donnée, il y avait 2 fois moins de décès. Donc si la totalité du troupeau est mort à t=8h, la moitié du troupeau était mort à t=7h.

      • Vindinum
      • 9 novembre 2016
      Répondre

      Bonjour, et merci d’avoir pris le temps de commenter avec autant d’attention 🙂

      Pour commencer: toutes mes félicitations, vous avez en effet réussi à me démasquer ! Il ne s’agissait pas de 5 chèvres -elles sont incapables de suivre une telle cadence- mais bien de 5 vaches Holstein déguisées en chèvres ! Je pensais que mon tour de passe-passe passerait inaperçu, mais s’était sans compter votre lecture trop attentive… Toutes mes excuses, mon intention n’était aucunement de nuire, mais seulement de donner une belle image des caprines. J’espère que vous aurez la force de continuer à suivre ce blog malgré-tout.
      Voici la nouvelle version de l’explication :  » Il ne faut pas 100 minutes pour produire 100 litres de lait. Si 5 chèvres, en 5 minutes, produisent 5 litres, alors 1 chèvre produit 1L en 5 minutes. Si on a 100 chèvres, on obtient 100L, toujours en 5 minutes !  » cela semble t-il plus correct ?

      Concernant le point 1) j’ai ajouté l’équation en guise d’explications, c’est un assez brute, mais cela devrait aider à la réflexion tout en restant « lisible ». Par contre, j’ai laissé le point 3) inchangé étant donné que cette question me semblait vraiment très simple.

      Sinon, pour m’expliquer rapidement, même si je pense que vous l’avez déjà compris, l’objectif de cet article était de vulgariser certaines études en psychologie tout en essayant d’être le plus synthétique possible. Autrement dit, je ne voulais pas décourager le lecteur peu motivé avec des explications trop longues. Je suis donc parti dans l’idée qu’épingler la réponse « naïve » donnerait les clés pour trouver la solution par soi-même. Ceci-dit, pour le prochain article, je pense que j’adopterai plusieurs niveau de réponses, une simpliste, et une plus détaillée. 🙂

        • Vivien
        • 30 janvier 2017
        Répondre

        Merci d’avoir pris le temps de me répondre (je viens juste de revenir sur le site à l’occasion de votre nouvel article). Et merci d’avoir fait quelques modifications! Bravo et bonne continuation pour votre travail.

    • Ewen Goisot
    • 7 novembre 2016
    Répondre

    Bonjour,

    pour la partie 2 de la question 2, ça ne serait pas plutôt « en minutes » que « sans unité »?
    Sinon je serais tenté de répondre « 300 » en secondes par exemple.
    Même si ça parait évident à beaucoup, ça serait plus rigoureux et plus « homogène ».

    sinon j’aime bien vois questions, même si elles sont relativement connues par certains.

      • Vindinum
      • 7 novembre 2016
      Répondre

      Bonjour, et merci pour cette remarque.

      C’est effectivement plus logique formulé ainsi, j’ai remplacé par « répondre en minutes » tout simplement 🙂
      Et c’est vrai que certaines questions sont assez connues, mais n’hésitez pas à consulter les sources si cela vous intéresse, il y a souvent d’autres variantes dans les études. (surtout la dernière citée)

    • Didier Cabon
    • 24 octobre 2016
    Répondre

    Passionnant. Même en prenant le temps de réfléchir, les biais sont là ! Ce test est d’une autre teneur que les « seuls 3% de génies on réussi » !!

      • Vindinum
      • 27 octobre 2016
      Répondre

      Bonjour, et merci beaucoup pour vos encouragements 🙂

      Je suis heureux que cet article vous ait plu, j’espère que vous lirez les suivants. (d’autres tests sont en préparation, et seuls les 3% les plus intelligents les réussiront !)

    • Rémi
    • 21 octobre 2016
    Répondre

    Merci, c’est toujours utile de remettre en question nos certitudes !

      • Vindinum
      • 21 octobre 2016
      Répondre

      Mais en êtes-vous certain ? :p

Laisser un commentaire