miniburns

TEST Moi
complotiste ? Jamais !

note: cet article fera l'objet d'une mise à jour, notamment sur la notion de "croyance" trop floue, et sur les questions du QCM trop fermées.

Lorsque l'on pense au créationnisme, au climato-scepticisme, ou encore aux théories sur le 11 septembre, cela nous semble souvent assez absurde.. Ce serait presque à se demander comment certaines personnes peuvent y croire ?

 

Mais en fait, ce n'est pas si compliqué que ça, comme nous avons vu dans un précédent article , notre cerveau se fait facilement avoir par tout un tas de biais cognitifs. Posons-nous donc une question, une seule : comment savons nous ce que nous savons ? 

 

  • Pourquoi le climato-sceptique qui connaît infiniment mieux la climatologie que nous aurait forcément tort ?
  • Pourquoi le créationniste qui s'est beaucoup plus penché sur la théorie de l'évolution que nous aurait forcément tort ?
  • Pourquoi le théoricien du 11 septembre qui contrairement à nous dispose d'une centaine d'arguments aurait forcément tort ?

 

En fait, si nous ne nous basons pas sur une méthodologie rigoureuse, qu'est-ce qui nous différencie fondamentalement d'un croyant ?

L'idée de ce test est de nous montrer que nous sommes tous des croyants, à notre façon.
Je ne vous demande pas de me croire sur parole (les exemples qui vont suivre sont parfois assez polémiques) mais demandons-nous d'où nous viennent nos certitudes, cela ne fait jamais de mal.

 


Alors, croyant ?

Prêt ?

Conclusion

 

Nous avons tous des croyances, c'est à dire des certitudes qui ne se basent pas sur des preuves objectives. C'est normal, mais parfois, certains sujets nécessitent d'aller au delà de nos préjugés si nous ne voulons pas véhiculer des concepts erronés.

Cela signifie qu'il faut cesser de chercher à défendre à tout prix nos propres idées, être objectif, c'est être capable de lutter contre nos propres convictions. C'est un long travail qui nécessite de déconstruire tout ce que nous pensions savoir, cela nous donne souvent tort, mais c'est avec nos erreurs que nous apprenons. Contrairement aux croyants.

 

 

 


PS : Si vous n'êtes pas d'accord avec certaines réponses du test, n'hésitez pas à me le faire savoir modérément poliment en commentaires ou sur Facebook, toute remarque est la bienvenue. 🙂


Les médias savent-ils lire un sondage ?
 
Quand un sondage avec une marge d'erreur de 2,8% annonce ...
Les médias savent-ils lire un sondage ?
Votre conjoint vous a offert des roses ? Ne les mangez surtout pas !

Le sujet des pesticides risque ...
Votre conjoint vous a offert des roses ? Ne les mangez surtout pas !
J'ai testé les sites de réinformations.
 
Nous critiquons souvent les grands médias, ...
J'ai testé les sites de réinformation.
Le retour des ondes tueuses

La ville de Paris vient d'annoncer une nouvelle réglementation encore ...
Le retour des ondes tueuses

note: cet article fera l'objet d'une mise à jour, notamment sur la notion de "croyance" trop floue, ...
TEST Moicomplotiste ? Jamais !
Avez vous l'esprit critique ?
 
L'esprit critique n'est clairement pas une denrée rare, nous en avons ...
TEST : Avez-vous l'esprit critique ? (Vraiment ?)
Savez-vous réellement utiliser Google ?

Vous avez sans doute déjà entendu l'argument "cherche sur ...
TEST Savez-vous réellement utiliser google ? (sans vous faire manipuler)

TEST : Avez-vous l’esprit critique ? (Vraiment ?)

Avez vous l'esprit critique ?   L'esprit critique n'est clairement pas une denrée rare, nous en avons tous et nous…
Lire la suite

324 morts dans un attentat ? Oh un papillon !

324 morts dans un attentat ? Oh un papillon !   Le 3 Juillet dernier, Daesh commettait l'attentat le plus…
Lire la suite

Journaliste Simulator

Journaliste Simulator Que vous ayez un jour rêvé de posséder une carte de presse, d'avaler des cafés sous la pression…
Lire la suite

TEST Sommes-nous vraiment rationnels ? (spoiler: non)

TEST: Sommes-nous vraiment rationnels ?   Comme tout le monde, nous avons tendance à nous considérer comme plus malin que la moyenne,…
Lire la suite



Owiii ! Rejoins-nous ! →

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

← Merci !


    • yoda
    • 15 novembre 2016
    Répondre

    La seule erreur pour moi était dans les OGM. La question (ou la réponse) est mal formulée, puisque seule la santé est prise en compte dans la réponse. Les problèmes politiques de contrôle des semences ne sont pas évoqués, pourtant même si les OGM ne sont pas tout le problème ils tendent à l’accentuer. Nous allons manquer de diversité génétique pour les espèces cultivées. La diversité génétique est pourtant cruciale en ces temps de changement climatique.

      • Vindinum
      • 15 novembre 2016
      Répondre

      En effet, comme le précisait un autre commentaire, cette question est mal formulée. (Et j’ai pris un peu de retard dans la mise à jour de cet article…)

      Ceci-dit, si on cadre bien la question, c’est quand même une énorme idée préconçue qui saute puisque je doute que beaucoup de personnes savent qu’il y a déjà eu plus de 30 000 études sur le sujet, dont 12 000 rien que pour les risques éventuels. (sanitaires + environnementaux) on est bien loin de l’apocalypse que nous vend Greenpeace et les documentaires à la télévision.

      Et c’est dommage parce que sans cette désinformation, on pourrait se rendre compte que les OGM n’ont aucun point commun entre-eux, et qu’au final, tout dépend de la variété. Personnellement, la perte de diversité génétique me préoccupe, au même titre que l’usage excessif des pesticides ou de l’érosion des sols, je ne soutiendrais jamais une variété qui irait dans ce sens. Mais même si cela existait, cela ne changerait rien au fait que je soutienne le riz doré destiné à sauver des vie en Asie du sud-est.

    • Youri Mora
    • 21 octobre 2016
    Répondre

    Concernant les OGM, non, ils ne sont pas sans danger. Mais c’est comme demander si la’agriculture était sans danger. De nombreux dangers sont associés aux OGM, notamment la création de semences stériles, qui aliènent les agriculteurs-trices à l’entreprise qui les produit, les enchaîne à l’utilisation de pesticides spécifiquement produits pour ces OGM-là. Les dangers économiques et écologiques sont présents et avérés. L’utilisation d’OGM dans l’agriculture va de pair avec la monoculture qui est très dangereuse car détruit le sol et amène à une désertification. Cependant, il est possible de faire des monocultures sans OGM, mais les OGM sont utilisés avec des pesticides qui détruisent la biodiversité, et notamment les abeilles responsables de la pollenisation des plantes.
    Voir http://www.dangersalimentaires.com/en/2011/04/ogm-limites-risques-et-dangers/.

    De manière générale, c’est une erreur de conclure à l’hypothèse nulle quand on n’a pas de résultats significatifs. Ce n’est pas parce qu’on ne trouve pas de résultats significatifs dans les études actuelles qu’on peut conclure à l’absence d’effet, qui sait si les OGM ou les ondes magnétiques ne favorisent pas certains cancers ou maladies ? Ne pas avoir de résultats significatifs n’implique pas une absence d’effet, Voir les concepts de risque alpha et beta, ainsi que Popper et le falsificationnisme.

      • Vindinum
      • 21 octobre 2016
      Répondre

      Bonjour, et merci pour votre aide. Décidément, les commentaires de cet article sont encore plus intéressants que le test en lui-même 🙂

      Je n’avais pas pris en compte l’aspect temporel du changement climatique, mais vous avez raison, c’est une précision importante afin de ne pas piéger le lecteur inutilement.

      En ce qui concerne les OGM, un autre commentaire m’avait fait une remarque similaire, le terme « danger » n’est pas adapté étant donné que comme vous l’avez très justement mentionné, l’agriculture en elle même n’est pas sans danger. J’arrangerais cela prochainement afin de bien cadrer la question sur l’aspect sanitaire.
      Vous l’avez peut-être remarqué, mais ce blog abordera régulièrement différents aspects du débat sur les OGM, j’espère donc que vous continuerez à nous suivre afin d’alimenter les futures discussions à ce sujet.

      Cependant, pour vous répondre brièvement sans trop spoiler la suite :

      « on ne peut pas conclure à l’absence d’effet » Oui, vous avez raison, l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence, c’est une grande erreur de ma part que de proposer une réponse oui/non trop réductrice. Le test sera reformulé, cela ne me convient pas non plus. Cependant, si le danger ne peut pas être exclu, il faut également le relativiser. Les OGM sont consommés depuis 20 ans, autant par les humains que par les animaux, plus de 30 000 études ont abordé ce sujet, et aucune n’a prouvé le moindre risque sanitaire. A l’instar des ondes électromagnétiques, il me semblait donc raisonnable de penser que c’était sans danger en l’état actuel des connaissances. Si vous n’êtes pas d’accord avec mon raisonnement, faites le moi savoir. 🙂

      « la création de semences stériles [pose problème] » Cela ne concerne pas les OGM à ma connaissance, aucune plante GM n’utilise le gène de stérilité « Terminator » même si cette idée est très répendue. En fait, si la stérilité pose problème (ce que je pense) ce sont surtout les hybrides F1 qui devraient être pointés du doigt, et c’est pour cela que je pense qu’accuser les OGM est contre-productif. Si vous avez des sources contradictoires, je suis intéressé, cela m’aiderait pour mes prochains articles sur ce sujet.

      « les enchaîne à l’utilisation de pesticides spécifiques » Cela ne concerne que les OGM Roundup Ready, on ne peut donc pas généraliser à l’ensemble des OGM. Certaines PGM n’ont rien à voir avec les pesticides, et certaines variétés liés à des pesticides n’ont rien à voir avec les OGM, c’est pour cela que je pense qu’accuser les OGM est contre-productif.

      « Les dangers économiques et écologiques sont présents et avérés » Pouvez vous me sourcer des dangers écologiques et économiques avérés ? Je sais que c’est hors-sujet par rapport à cet article, mais cela m’aiderait pour les suivants 🙂

      « la monoculture qui est très dangereuse car détruit le sol et amène à une désertification. » Je suis d’accord avec vous, mais je ne comprends pas pourquoi critiquer les OGM dans ce cas ? La monoculture pose de véritables problèmes en Europe alors même que nous ne cultivons (presque) pas d’OGM. Dans ce cas, la monoculture favorise t-elle les OGM, ou l’inverse ? Si vous avez des éléments pour trancher, encore une fois, je suis preneur.

      « les OGM sont utilisés avec des pesticides détruisent la biodiversité » C’est évidemment vrai, mais la question est aussi de savoir si les pesticides liés aux OGM (Roundup/BT) détruisent d’avantage la biodiversité que les alternatives conventionnelles ? Pour l’instant, les meta-analyses que j’ai consultés étaient largement en faveurs du BT, puisque les OGM permettent une baisse des pulvérisations. Concernant le Roundup, c’est moins évident, mais cela permet au moins de lutter contre les labours, tout en diminuant l’utilisation de pesticides plus toxiques que le Glyphosate.

      Et merci pour vos précisions concernant la psychanylse, j’ignorais qu’elle était enseignée en Belgique ! C’est dommage…

    • Youri Mora
    • 21 octobre 2016
    Répondre

    Concernant le changement climatique, il faut spécifier que l’on parle de celui de notre époque.
    Si on fait une moyenne des changements climatiques de notre planète (depuis 4,5 milliards d’années donc), l’être humain y est pour très peu. Cependant, depuis environ la révolution industrielle, nous influençons assez fortement le climat.

    Concernant la psychanalyse, elle encore extrêmement présente en Belgique et en Argentine (pour une raison que j’ignore). Les théories freudiennes sont encore enseignées en tant que savoir, et non en tant qu’historique de la psychologie, à l’Université Libre de Bruxelles, par exemple.

    • Lozach Maxime
    • 21 octobre 2016
    Répondre

    Bonjour,
    Merci pour ce quizz, c’est toujours fun à faire ! Et le reste du site est agréable à lire, les articles d’analyses de média sont très intéressants :).
    Mais si j’écris c’est pour donner un retour sur les questions, il y a certaine formulation qui m’ont perdu, et ça manque peut être un poil d’explication dans les commentaires 🙂 :

    1) – « Le réchauffement climatique est principalement causé par l’homme ? ». J’ai eu un peu de mal sur cette question à cause du « principalement causé » ^^. Il me semble que le réchauffement climatique est un processus normal, et les activités humains ont pour effet de l’accélérer, et pas forcément de le provoquer. Du coup, j’ai été pris d’un doute « question piège? » ^^.

    2) »L’énergie nucléaire est plus mortelle que les énergies fossiles ? ». Là, je pense que ma confusion s’est faite sur le ‘mortelle’. Je crois que j’ai pris ça comme un synonyme de « danger » et non « risque ». Et pour moi, une exposition à un élément nucléaire tue plus qu’à un kilo de charbon. Mais j’avoue ne m’être jamais renseigné plus que ça là dessus 😮

    3) « Il est possible de guérir efficacement avec des magnétiseurs » Là, c’est le terme guérir qui m’a perdu. J’ai encore pensé qu’il pouvait y avoir un piège ;). Et pour moi, on peut guérir efficacement d’un rhume avec un magnétiseur, un bol de soupe de poulet ou une boite de bonbon. Ces traitements ne sont pas d’une grande aide (euphémisme.. 😉 ) mais n’empêche pas la guérison efficace spontanée.

    En fait, j’ai fait ce test juste après « êtes vous rationnel » et je me suis mis à chercher la petite bête ^^.
    Bon courage pour la suite ! 🙂

      • Vindinum
      • 21 octobre 2016
      Répondre

      Des questions pièges sur ce site ? Noooooon, ce n’est pas du tout le genre de la maison… 😮 😮

      Merci pour vos remarques, elles sont très intéressantes.

      1) En effet, le réchauffement climatique est un processus normal, et l’homme n’est pas le seul responsable, je pense que tout le monde est d’accord jusqu’ici. Mais le consensus scientifique explique que ce sont principalement les activités humaines qui sont de loin les plus impactantes, c’est pourquoi j’ai utilisé l’expression « principalement causé » afin de ne pas négliger ces deux aspects, tout en soulignant l’importance de l’homme. En résumé, il n’avait même pas de piège ! Mais si vous avez une idée d’une formulation plus adaptée, je changerais volontiers.

      2) Vous avez parfaitement raison, cette question est très mal posée ! Peut-être que je pourrais partir sur quelque chose comme « ces 40 dernières années, le nucléaire civil (Tchernobyl et Fukushima compris) ont causé moins de décès que les énergies fossiles qu’il est sensé remplacer ? » (oui, cette formulation est biaisée et piégée ^^)

      3) En effet, il est difficile de se demander si on peut guérir quelque chose avec X sans avoir définit ce qu’était une guérison. Je pencherais donc pour quelque chose du genre : « en général, les magnétiseurs arrivent obtenir des résultats équivalents à ceux de la médecine conventionnelle ? » mais après, la médecine conventionnelle n’est pas toujours très utile pour les petits problèmes donc…

    • Ben
    • 20 octobre 2016
    Répondre

    Bonjour,

    concernant les OGM, la question est vaste dans votre quizz (les OGM sont ils sans danger ?).

    1er point )

    J’ai été tenté de répondre oui, car rien dans les créations humaines ne sont vraiment sans danger. L’agriculture sans OGM a aussi ses dangers (sur la biodiversité notamment, avec la monoculture, la surutilisation des sols etc.)

    Les écarts technologiques dans la production des matières premières peut entraîner des déséquilibres économiques au niveau des acteurs de l’agriculture mondiale.
    Je ne sais pas dans quelle mesure, je ne suis pas économistes des denrées alimentaires …. mais tout avancée technique (et c’en est une de taille) est un facteur d’évolution des marchés. Sans régulation (je ne sais pas dans quelle mesure elle existe dans ce cas là) cette nouvelle technologie est un facteur de déstabilisation des pays producteurs ( du moins, ceux qui n’ont pas les moyens d’utiliser cette technologie novatrice, ou qui ne peuvent s’adapter).

    Bref, tout cela pour dire que je ne voyais pas que la danger lié à la consommation humaine, ou pour l’environnement. Mais plutôt un danger dans le domaine équilibres économiques.

    2 ème point )

    Répondre oui à la question, ce serait admettre que cette technologie n’a pas besoin de surveillance (puisqu’il n’y a pas de danger).
    Les OGM actuels ne sont pas un danger pour la consommation humaine, ou pour l’environnement. Mais la technologie OGM a les moyens de créer des organismes dangereux … et donc cette technologie est potentiellement dangereuse.

    Comme dans toute industrie il existe des risques et des dangers. De la production à la distribution, et c’est pour ça qu’il existe des protocoles pour limiter les risques.

    Cdt,

      • Vindinum
      • 20 octobre 2016
      Répondre

      Bonsoir Ben, et merci pour vos remarques. 🙂

      Les points que vous abordez sont très pertinents : cette question manque en effet de précisions, et ses réponses de nuances. Répondre en binaire à un problème dont vous venez brièvement de soulever la complexité me semble donc on ne peut plus simpliste. Oups, c’était justement contre ce genre de raisonnements que ce blog voulait lutter ! 😉

      Comme je le précisais plus haut, cet article fera l’objet d’une révision d’ici quelques jours, j’espère rendre ce test sera plus rigoureux.

      • Ben
      • 20 octobre 2016
      Répondre

      Erratum:
      Il faut lire, « tenter de répondre non », sinon ça n’a plus de sens.

  1. Bonjour,
    Je viens cracher ma rage et mon fiel parce que j’ai eu faux à la dernière question et que scrogneugneu.

    La question est : « On peut faire des anesthésies en pratiquant l’hypnose ? »

    Je passe sur l’absence d’inversion du sujet, qui semble-t-il est un choix éditorial… et j’en viens à la réponse : « oui ». Avec la précision : « L’hypnose est pourtant reconnue scientifiquement pour un usage en anesthésiologie. »
    Oui et non : elle est de plus en plus utilisé pour certaines opérations chirurgicales, certes, mais ne constitue en aucun cas une anesthésie. La réponse devrait être non, à moins d’une reformulation (« il est possible d’opérer sous hypnose » ou quelque chose du genre).
    Par ailleurs, la chirurgie sous hypnose fait appel (sans le dire) à une prémédication, c’est-à-dire que le patient reçoit un produit anxiolytique avant l’opération.

    Je considère la chirurgie sous hypnose comme une mascarade, et cet avis n’est pas un a priori (je ne tombe pas dans l’excès inverse en rejetant « toutes informations étranges [sic] par principe). C’est un avis fondé : les partisans de la chirurgie sous hypnose ont tendance à surestimer les possibilités de celle-ci, et à ne pas mentionner certaines informations (la prémédication, les anesthésiants locaux, la restriction aux opérations superficielles, etc.). L’hypnose ne remplace en aucun cas une anesthésie générale, et ne constitue en aucun cas une anesthésie en elle-même.

    Sinon, j’aime bien ce que vous faites. Votre approche sur ce site, avec des quizz et des analyses de la façon dont les médias couvrent une information, sont intéressante.

    Au plaisir,
    Miastor.

      • Vindinum
      • 14 octobre 2016
      Répondre

      Bonjour, et merci pour vos remarques pertinentes.

      A trop vouloir chercher un contre-exemple, j’ai peut-être été un peu trop vite en besogne…
      La lecture de votre commentaire a été très instructive, d’autant plus que l’hypnose n’est pas mon domaine de prédilection. Je vais donc immédiatement éditer la question et opter pour votre reformulation bien plus nuancée.

      Si vous avez des sources intéressantes à ce sujet, je serais évidemment intéressé.

      Je vous remercie pour vos encouragements et pour votre aide. 🙂

      ps : (c’est un plaisir de pouvoir me remettre en question dans un article dédié à la remise à en question 😀 )

    • Rell
    • 13 octobre 2016
    Répondre

    Bonjour,
    En ce qui concerne la question « Les premiers hommes vivaient en même temps que les dinosaures ? », elle est mal formulée. Dans l’état actuel des connaissances, les oiseaux font partie des dinosaures, donc pour un esprit tatillon on vit toujours en même temps que les dinosaures. Un terme plus précis (mais plus moche, j’avoue) pour désigner les animaux terrestres qui ont disparu en masse il y a 65 millions d’année est donc « dinosaures non-aviens ».

      • Vindinum
      • 13 octobre 2016
      Répondre

      Hahaha, merci pour votre commentaire, vous avez entièrement raison ! 😀

      Je vais éditer cette question. Pour information, voici la question de l’eurobaromètre 55.2 telle qu’elle était posée : « The first human beings lived at the same time as the dinosaurs »



Laisser un commentaire



    • yoda
    • 15 novembre 2016
    Répondre

    La seule erreur pour moi était dans les OGM. La question (ou la réponse) est mal formulée, puisque seule la santé est prise en compte dans la réponse. Les problèmes politiques de contrôle des semences ne sont pas évoqués, pourtant même si les OGM ne sont pas tout le problème ils tendent à l’accentuer. Nous allons manquer de diversité génétique pour les espèces cultivées. La diversité génétique est pourtant cruciale en ces temps de changement climatique.

      • Vindinum
      • 15 novembre 2016
      Répondre

      En effet, comme le précisait un autre commentaire, cette question est mal formulée. (Et j’ai pris un peu de retard dans la mise à jour de cet article…)

      Ceci-dit, si on cadre bien la question, c’est quand même une énorme idée préconçue qui saute puisque je doute que beaucoup de personnes savent qu’il y a déjà eu plus de 30 000 études sur le sujet, dont 12 000 rien que pour les risques éventuels. (sanitaires + environnementaux) on est bien loin de l’apocalypse que nous vend Greenpeace et les documentaires à la télévision.

      Et c’est dommage parce que sans cette désinformation, on pourrait se rendre compte que les OGM n’ont aucun point commun entre-eux, et qu’au final, tout dépend de la variété. Personnellement, la perte de diversité génétique me préoccupe, au même titre que l’usage excessif des pesticides ou de l’érosion des sols, je ne soutiendrais jamais une variété qui irait dans ce sens. Mais même si cela existait, cela ne changerait rien au fait que je soutienne le riz doré destiné à sauver des vie en Asie du sud-est.

    • Youri Mora
    • 21 octobre 2016
    Répondre

    Concernant les OGM, non, ils ne sont pas sans danger. Mais c’est comme demander si la’agriculture était sans danger. De nombreux dangers sont associés aux OGM, notamment la création de semences stériles, qui aliènent les agriculteurs-trices à l’entreprise qui les produit, les enchaîne à l’utilisation de pesticides spécifiquement produits pour ces OGM-là. Les dangers économiques et écologiques sont présents et avérés. L’utilisation d’OGM dans l’agriculture va de pair avec la monoculture qui est très dangereuse car détruit le sol et amène à une désertification. Cependant, il est possible de faire des monocultures sans OGM, mais les OGM sont utilisés avec des pesticides qui détruisent la biodiversité, et notamment les abeilles responsables de la pollenisation des plantes.
    Voir http://www.dangersalimentaires.com/en/2011/04/ogm-limites-risques-et-dangers/.

    De manière générale, c’est une erreur de conclure à l’hypothèse nulle quand on n’a pas de résultats significatifs. Ce n’est pas parce qu’on ne trouve pas de résultats significatifs dans les études actuelles qu’on peut conclure à l’absence d’effet, qui sait si les OGM ou les ondes magnétiques ne favorisent pas certains cancers ou maladies ? Ne pas avoir de résultats significatifs n’implique pas une absence d’effet, Voir les concepts de risque alpha et beta, ainsi que Popper et le falsificationnisme.

      • Vindinum
      • 21 octobre 2016
      Répondre

      Bonjour, et merci pour votre aide. Décidément, les commentaires de cet article sont encore plus intéressants que le test en lui-même 🙂

      Je n’avais pas pris en compte l’aspect temporel du changement climatique, mais vous avez raison, c’est une précision importante afin de ne pas piéger le lecteur inutilement.

      En ce qui concerne les OGM, un autre commentaire m’avait fait une remarque similaire, le terme « danger » n’est pas adapté étant donné que comme vous l’avez très justement mentionné, l’agriculture en elle même n’est pas sans danger. J’arrangerais cela prochainement afin de bien cadrer la question sur l’aspect sanitaire.
      Vous l’avez peut-être remarqué, mais ce blog abordera régulièrement différents aspects du débat sur les OGM, j’espère donc que vous continuerez à nous suivre afin d’alimenter les futures discussions à ce sujet.

      Cependant, pour vous répondre brièvement sans trop spoiler la suite :

      « on ne peut pas conclure à l’absence d’effet » Oui, vous avez raison, l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence, c’est une grande erreur de ma part que de proposer une réponse oui/non trop réductrice. Le test sera reformulé, cela ne me convient pas non plus. Cependant, si le danger ne peut pas être exclu, il faut également le relativiser. Les OGM sont consommés depuis 20 ans, autant par les humains que par les animaux, plus de 30 000 études ont abordé ce sujet, et aucune n’a prouvé le moindre risque sanitaire. A l’instar des ondes électromagnétiques, il me semblait donc raisonnable de penser que c’était sans danger en l’état actuel des connaissances. Si vous n’êtes pas d’accord avec mon raisonnement, faites le moi savoir. 🙂

      « la création de semences stériles [pose problème] » Cela ne concerne pas les OGM à ma connaissance, aucune plante GM n’utilise le gène de stérilité « Terminator » même si cette idée est très répendue. En fait, si la stérilité pose problème (ce que je pense) ce sont surtout les hybrides F1 qui devraient être pointés du doigt, et c’est pour cela que je pense qu’accuser les OGM est contre-productif. Si vous avez des sources contradictoires, je suis intéressé, cela m’aiderait pour mes prochains articles sur ce sujet.

      « les enchaîne à l’utilisation de pesticides spécifiques » Cela ne concerne que les OGM Roundup Ready, on ne peut donc pas généraliser à l’ensemble des OGM. Certaines PGM n’ont rien à voir avec les pesticides, et certaines variétés liés à des pesticides n’ont rien à voir avec les OGM, c’est pour cela que je pense qu’accuser les OGM est contre-productif.

      « Les dangers économiques et écologiques sont présents et avérés » Pouvez vous me sourcer des dangers écologiques et économiques avérés ? Je sais que c’est hors-sujet par rapport à cet article, mais cela m’aiderait pour les suivants 🙂

      « la monoculture qui est très dangereuse car détruit le sol et amène à une désertification. » Je suis d’accord avec vous, mais je ne comprends pas pourquoi critiquer les OGM dans ce cas ? La monoculture pose de véritables problèmes en Europe alors même que nous ne cultivons (presque) pas d’OGM. Dans ce cas, la monoculture favorise t-elle les OGM, ou l’inverse ? Si vous avez des éléments pour trancher, encore une fois, je suis preneur.

      « les OGM sont utilisés avec des pesticides détruisent la biodiversité » C’est évidemment vrai, mais la question est aussi de savoir si les pesticides liés aux OGM (Roundup/BT) détruisent d’avantage la biodiversité que les alternatives conventionnelles ? Pour l’instant, les meta-analyses que j’ai consultés étaient largement en faveurs du BT, puisque les OGM permettent une baisse des pulvérisations. Concernant le Roundup, c’est moins évident, mais cela permet au moins de lutter contre les labours, tout en diminuant l’utilisation de pesticides plus toxiques que le Glyphosate.

      Et merci pour vos précisions concernant la psychanylse, j’ignorais qu’elle était enseignée en Belgique ! C’est dommage…

    • Youri Mora
    • 21 octobre 2016
    Répondre

    Concernant le changement climatique, il faut spécifier que l’on parle de celui de notre époque.
    Si on fait une moyenne des changements climatiques de notre planète (depuis 4,5 milliards d’années donc), l’être humain y est pour très peu. Cependant, depuis environ la révolution industrielle, nous influençons assez fortement le climat.

    Concernant la psychanalyse, elle encore extrêmement présente en Belgique et en Argentine (pour une raison que j’ignore). Les théories freudiennes sont encore enseignées en tant que savoir, et non en tant qu’historique de la psychologie, à l’Université Libre de Bruxelles, par exemple.

    • Lozach Maxime
    • 21 octobre 2016
    Répondre

    Bonjour,
    Merci pour ce quizz, c’est toujours fun à faire ! Et le reste du site est agréable à lire, les articles d’analyses de média sont très intéressants :).
    Mais si j’écris c’est pour donner un retour sur les questions, il y a certaine formulation qui m’ont perdu, et ça manque peut être un poil d’explication dans les commentaires 🙂 :

    1) – « Le réchauffement climatique est principalement causé par l’homme ? ». J’ai eu un peu de mal sur cette question à cause du « principalement causé » ^^. Il me semble que le réchauffement climatique est un processus normal, et les activités humains ont pour effet de l’accélérer, et pas forcément de le provoquer. Du coup, j’ai été pris d’un doute « question piège? » ^^.

    2) »L’énergie nucléaire est plus mortelle que les énergies fossiles ? ». Là, je pense que ma confusion s’est faite sur le ‘mortelle’. Je crois que j’ai pris ça comme un synonyme de « danger » et non « risque ». Et pour moi, une exposition à un élément nucléaire tue plus qu’à un kilo de charbon. Mais j’avoue ne m’être jamais renseigné plus que ça là dessus 😮

    3) « Il est possible de guérir efficacement avec des magnétiseurs » Là, c’est le terme guérir qui m’a perdu. J’ai encore pensé qu’il pouvait y avoir un piège ;). Et pour moi, on peut guérir efficacement d’un rhume avec un magnétiseur, un bol de soupe de poulet ou une boite de bonbon. Ces traitements ne sont pas d’une grande aide (euphémisme.. 😉 ) mais n’empêche pas la guérison efficace spontanée.

    En fait, j’ai fait ce test juste après « êtes vous rationnel » et je me suis mis à chercher la petite bête ^^.
    Bon courage pour la suite ! 🙂

      • Vindinum
      • 21 octobre 2016
      Répondre

      Des questions pièges sur ce site ? Noooooon, ce n’est pas du tout le genre de la maison… 😮 😮

      Merci pour vos remarques, elles sont très intéressantes.

      1) En effet, le réchauffement climatique est un processus normal, et l’homme n’est pas le seul responsable, je pense que tout le monde est d’accord jusqu’ici. Mais le consensus scientifique explique que ce sont principalement les activités humaines qui sont de loin les plus impactantes, c’est pourquoi j’ai utilisé l’expression « principalement causé » afin de ne pas négliger ces deux aspects, tout en soulignant l’importance de l’homme. En résumé, il n’avait même pas de piège ! Mais si vous avez une idée d’une formulation plus adaptée, je changerais volontiers.

      2) Vous avez parfaitement raison, cette question est très mal posée ! Peut-être que je pourrais partir sur quelque chose comme « ces 40 dernières années, le nucléaire civil (Tchernobyl et Fukushima compris) ont causé moins de décès que les énergies fossiles qu’il est sensé remplacer ? » (oui, cette formulation est biaisée et piégée ^^)

      3) En effet, il est difficile de se demander si on peut guérir quelque chose avec X sans avoir définit ce qu’était une guérison. Je pencherais donc pour quelque chose du genre : « en général, les magnétiseurs arrivent obtenir des résultats équivalents à ceux de la médecine conventionnelle ? » mais après, la médecine conventionnelle n’est pas toujours très utile pour les petits problèmes donc…

    • Ben
    • 20 octobre 2016
    Répondre

    Bonjour,

    concernant les OGM, la question est vaste dans votre quizz (les OGM sont ils sans danger ?).

    1er point )

    J’ai été tenté de répondre oui, car rien dans les créations humaines ne sont vraiment sans danger. L’agriculture sans OGM a aussi ses dangers (sur la biodiversité notamment, avec la monoculture, la surutilisation des sols etc.)

    Les écarts technologiques dans la production des matières premières peut entraîner des déséquilibres économiques au niveau des acteurs de l’agriculture mondiale.
    Je ne sais pas dans quelle mesure, je ne suis pas économistes des denrées alimentaires …. mais tout avancée technique (et c’en est une de taille) est un facteur d’évolution des marchés. Sans régulation (je ne sais pas dans quelle mesure elle existe dans ce cas là) cette nouvelle technologie est un facteur de déstabilisation des pays producteurs ( du moins, ceux qui n’ont pas les moyens d’utiliser cette technologie novatrice, ou qui ne peuvent s’adapter).

    Bref, tout cela pour dire que je ne voyais pas que la danger lié à la consommation humaine, ou pour l’environnement. Mais plutôt un danger dans le domaine équilibres économiques.

    2 ème point )

    Répondre oui à la question, ce serait admettre que cette technologie n’a pas besoin de surveillance (puisqu’il n’y a pas de danger).
    Les OGM actuels ne sont pas un danger pour la consommation humaine, ou pour l’environnement. Mais la technologie OGM a les moyens de créer des organismes dangereux … et donc cette technologie est potentiellement dangereuse.

    Comme dans toute industrie il existe des risques et des dangers. De la production à la distribution, et c’est pour ça qu’il existe des protocoles pour limiter les risques.

    Cdt,

      • Vindinum
      • 20 octobre 2016
      Répondre

      Bonsoir Ben, et merci pour vos remarques. 🙂

      Les points que vous abordez sont très pertinents : cette question manque en effet de précisions, et ses réponses de nuances. Répondre en binaire à un problème dont vous venez brièvement de soulever la complexité me semble donc on ne peut plus simpliste. Oups, c’était justement contre ce genre de raisonnements que ce blog voulait lutter ! 😉

      Comme je le précisais plus haut, cet article fera l’objet d’une révision d’ici quelques jours, j’espère rendre ce test sera plus rigoureux.

      • Ben
      • 20 octobre 2016
      Répondre

      Erratum:
      Il faut lire, « tenter de répondre non », sinon ça n’a plus de sens.

  1. Bonjour,
    Je viens cracher ma rage et mon fiel parce que j’ai eu faux à la dernière question et que scrogneugneu.

    La question est : « On peut faire des anesthésies en pratiquant l’hypnose ? »

    Je passe sur l’absence d’inversion du sujet, qui semble-t-il est un choix éditorial… et j’en viens à la réponse : « oui ». Avec la précision : « L’hypnose est pourtant reconnue scientifiquement pour un usage en anesthésiologie. »
    Oui et non : elle est de plus en plus utilisé pour certaines opérations chirurgicales, certes, mais ne constitue en aucun cas une anesthésie. La réponse devrait être non, à moins d’une reformulation (« il est possible d’opérer sous hypnose » ou quelque chose du genre).
    Par ailleurs, la chirurgie sous hypnose fait appel (sans le dire) à une prémédication, c’est-à-dire que le patient reçoit un produit anxiolytique avant l’opération.

    Je considère la chirurgie sous hypnose comme une mascarade, et cet avis n’est pas un a priori (je ne tombe pas dans l’excès inverse en rejetant « toutes informations étranges [sic] par principe). C’est un avis fondé : les partisans de la chirurgie sous hypnose ont tendance à surestimer les possibilités de celle-ci, et à ne pas mentionner certaines informations (la prémédication, les anesthésiants locaux, la restriction aux opérations superficielles, etc.). L’hypnose ne remplace en aucun cas une anesthésie générale, et ne constitue en aucun cas une anesthésie en elle-même.

    Sinon, j’aime bien ce que vous faites. Votre approche sur ce site, avec des quizz et des analyses de la façon dont les médias couvrent une information, sont intéressante.

    Au plaisir,
    Miastor.

      • Vindinum
      • 14 octobre 2016
      Répondre

      Bonjour, et merci pour vos remarques pertinentes.

      A trop vouloir chercher un contre-exemple, j’ai peut-être été un peu trop vite en besogne…
      La lecture de votre commentaire a été très instructive, d’autant plus que l’hypnose n’est pas mon domaine de prédilection. Je vais donc immédiatement éditer la question et opter pour votre reformulation bien plus nuancée.

      Si vous avez des sources intéressantes à ce sujet, je serais évidemment intéressé.

      Je vous remercie pour vos encouragements et pour votre aide. 🙂

      ps : (c’est un plaisir de pouvoir me remettre en question dans un article dédié à la remise à en question 😀 )

    • Rell
    • 13 octobre 2016
    Répondre

    Bonjour,
    En ce qui concerne la question « Les premiers hommes vivaient en même temps que les dinosaures ? », elle est mal formulée. Dans l’état actuel des connaissances, les oiseaux font partie des dinosaures, donc pour un esprit tatillon on vit toujours en même temps que les dinosaures. Un terme plus précis (mais plus moche, j’avoue) pour désigner les animaux terrestres qui ont disparu en masse il y a 65 millions d’année est donc « dinosaures non-aviens ».

      • Vindinum
      • 13 octobre 2016
      Répondre

      Hahaha, merci pour votre commentaire, vous avez entièrement raison ! 😀

      Je vais éditer cette question. Pour information, voici la question de l’eurobaromètre 55.2 telle qu’elle était posée : « The first human beings lived at the same time as the dinosaurs »

Laisser un commentaire